Le meurtrier d'Agnès jugé fin 2013

Le meurtrier d'Agnès jugé fin 2013 20/11/2012

Vous vous souvenez surement de la triste fin, de cette petite jeune fille Agnès Martin,

retrouvée Brûlée et torturée avant. J'en avais fais un commentaire le 22 novembre 2011, vous retrouverez mon message dans "Info du JOUR ".

je jeune devrai être jugé en 2013 , je vous laisse lire..............;

 

Mathieu, âgé de 18 ans aujourd'hui, est accusé d'avoir violé Agnès, une collégienne de 13 ans, en novembre 2011, avant de la tuer. L'avocat des parents de la victime a annoncé à l'AFP qu'il devrait être jugé en 2013.

« On peut espérer un procès d'assises d'ici la fin 2013 », a déclaré Me Francis Szpiner. Ce dernier a par ailleurs estimé que le lycéen était « parfaitement responsable de ses actes » au moment des faits. « Les expertises qui ont été retenues permettent d'analyser son profil », a ajouté Pierre Sennès, le procureur de la République de Clermont-Ferrand. Les experts psychiatriques décrivent l'adolescent comme « froid » et « calculateur ». D'ailleurs, il n'a exprimé aucun remords jusqu'à présent.

Déjà condamné pour viol en 2010

Agnès avait disparu le 16 novembre 2011. Deux jours plus tard, son corps avait été retrouvé calciné dans un lieu très escarpé, à deux ou trois kilomètres de son école, le collège-lycée Cévenol au Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. Elle avait été violée avant d'être tuée. Le meurtrier présumé, un lycéen de 17 ans, était scolarisé en classe de première dans le même établissement. En août 2010, il avait été mis en examen pour viol sur une mineure dans le Gard. Il avait alors effectué quatre mois de détention provisoire avant d'être placé sous contrôle judiciaire. Arrivé en novembre 2010 au collège-lycée Cévenol, ce fils d'un professeur et d'une agent comptable du Gard, avait été jugé susceptible d'être réinsérer. Après le drame, l'équipe dirigeante de l'établissement avait fait savoir qu'elle avait eu connaissance des quatre mois de prison effectués par l'adolescent, mais qu'elle en ignorait les motifs.